Les taux immobiliers en 2019 ?

Financement
Partager:

Les taux immobiliers en 2019

Le marché immobilier semble reprendre des couleurs depuis quelques mois après avoir connu le contrecoup de la crise économique. Qu’en est-il des taux immobiliers en 2019 ? Quelle est la tendance financière pour emprunter en vue d’un achat d’un bien immobilier ?

 

Mise au point sur le début de l’année

En 2018, les taux de crédit immobilier sont restés relativement stables, variant en moyenne entre 1,43 et 1,50 % tout au long de l’année.

Dès lors, les emprunteurs ont pu profiter d’excellentes conditions de financement. Avec une réelle stabilité des taux, cela leur a permis de se pencher sans stress en termes de délais sur leur projet immobilier.

 

Début 2019, qu’en est-il ?

Il y a, pour le moment, très peu de changement observé puisque les taux demeurent stables.

Même si certains établissements ont pu constater une baisse de 0,10 %, d’autres ont vu une légère hausse de 0,05 %. Mais, dans la plupart des établissements bancaires, les taux sont demeurés constants.

Ainsi, on obtient à la mi-janvier 2019 :

  • 1,40 % sur 15 ans
  • 1,60 % sur 20 ans
  • 1,80 % sur 25 ans.

 

Ce sont évidemment des taux moyens et la plupart des dossiers acceptés bénéficient d’un taux inférieur à 1,50 %.

La durée des remboursements des crédits immobiliers reste en moyenne de 226 mois.

 

Quelle évolution pour l’année 2019 ?

La principale interrogation concernant les taux immobiliers en 2019 est l’impact direct du prélèvement à la source.

 

Il faut rester serein, car les établissements bancaires ne vont pas changer leur méthode d’étudier les demandes de crédit.

Concrètement, sur la feuille de paie va figurer une ligne intitulée « avant prélèvement à la source », et c’est ce que vont regarder les banques pour calculer votre capacité d’endettement.

Il n’y aura donc aucun impact pour l’obtention d’un crédit immobilier.

 

Pour les taux, il ne devrait pas avoir de changement significatif, car il n’y a aucun risque à moyen ou à court terme.

De plus, les fortes baisses seront fortement réduites puisque les taux immobiliers sont déjà bas.

 

Enfin, n’oublions pas que les banques n’ont que le crédit immobilier comme véritable outil pour attirer l’attention de nouveaux clients.

Elles ont tout intérêt à conserver leurs taux immobiliers relativement bas, soit inférieurs à 2 % pour des durées maximales de 25 ans.