Les prix de l’immobilier à Paris en 2019

Actualité Immo
Partager:

Les prix de l’immobilier à Paris en 2019

Le marché à Paris est toujours un marché immobilier un peu à part, il ne cesse de faire parler de lui. En effet, il n’y a pas de vraie accalmie immobilière de prévue pour cette année 2019, car les volumes de ventes sont toujours élevés tandis que les prix dans l’ancien continuent de grimper.

Toutefois, on peut dessiner une légère tendance pour 2019.

 

Paris dans le top 5 des villes les plus chères au monde

Il est difficile de trouver un quartier ou un arrondissement à moins de 7000 €/m². Plus de 50 % des arrondissements parisiens proposent même un prix supérieur à 10 000 €/m², ce qui en fait actuellement la 5e ville la plus chère dans le monde.

À ce propos, le marché immobilier haut de gamme continue de séduire les acquéreurs français.

 

Même si le contexte économique de cette fin d’année 2018 et du début 2019 à Paris est quelque peu agité, le marché immobilier demeure dynamique. En effet, le taux des transactions a augmenté de 16 % sur 1 an et les prix affichent aujourd’hui une augmentation de 8 % depuis début 2018.

 

À l’heure actuelle, les vendeurs proposent des tarifs nettement supérieurs à la réalité du marché, à un point tel qu’ils sont totalement déconnectés avec les tarifs que les acheteurs peuvent proposer ou accepter de payer.

Avec une telle tendance, il est difficile de faire revenir les vendeurs à la raison et de les « obliger » à mettre leur bien en vente au prix du marché.

Le marché immobilier à Paris d’il y a 6 mois ou 1 an ne ressemble pas à celui d’aujourd’hui.

 

Évolution pour 2019

Les prix de l’immobilier à Paris varient d’un arrondissement à un autre.

Aujourd’hui, le 1er arrondissement — secteur où l’offre de logements est la plus faible par rapport à la demande — propose le prix le plus élevé de la capitale avec un prix médian de 12 000 €/m².

A contrario, le XXe arrondissement propose le prix médian le plus faible avec 8250 €/m².

 

En 2019, la tendance va rester la même que celle en 2018. Les prix vont continuer d’augmenter partout dans la capitale, parfois même plus fortement dans les arrondissements traditionnellement les moins chers.

Les arrondissements les plus chers vont rester les mêmes, à savoir le 1er, le IIIe, le Ve, le Xe et le XVIIe arrondissement, avec une hausse modérée cependant.

Le VIIIe arrondissement séduit de plus en plus et l’on a déjà observé une hausse de près de 11 % depuis le début de 2018.

 

Découvrez toutes les informations nécessaires sur la vente immobilière directement en ligne.