Vendre un appartement entre particuliers : ce qu'il faut savoir

Vente
Partager:

Les propriétaires faisant le choix de se passer d’intermédiaires le font principalement pour économiser les frais d’agence. Et puis, cela évite également de mauvaises expériences avec les agences immobilières qui sont bien réelles. Cela dit, pour vendre un appartement sans passer par une agence, il y a des connaissances à avoir. Nous allons vous donner les principales, qui vous permettront de commencer tranquillement votre vente.

 

 

Comment trouver des acquéreurs sans agence ? (Comment vendre sans agence?)

 

L’intérêt d’une agence immobilière (ou du moins ce que les propriétaires en attendent), c’est qu’elle nous donne accès à un vivier d’acheteurs potentiels. En effet, les vendeurs qui font appel à une agence espèrent ainsi obtenir une visibilité plus importante.

Ainsi, en vendant un appartement sans agence, le premier défi est de trouver des acheteurs sans compter sur ces réseaux « traditionnels ».

Cela dit, ce n’est pas parce que vous n’avez pas recours à une agence que vous êtes seul dans la réalisation de la vente. De nos jours, internet comprend des sites qui permettent de vendre son appartement sans agence.

L’un des plus connus est LeBonCoin. Ce site, qui est l’un des plus fréquentés de France, vous laisse complètement libre : vous rédigez votre annonce, prenez les photos, déterminez le prix de vente, etc. Vous pouvez également compter sur d’autres sites, cette fois spécialisés, comme PAP. Pensez à vous renseigner sur la manière dont ces sites sont rémunérés. Prennent-ils une commission sur la vente de votre appartement ? Si oui, de quel montant est-elle ?

Dans tous les cas, une vente passant par l’un de ces sites vous reviendra toujours bien moins cher que par une agence, car ils ne réalisent qu’un service de mise en relation : il reste à votre charge de vous occuper du dossier, de réaliser les visites…

 

 

Vendre seul ? Soyez de bonne foi.

 

Une fois que vous avez trouvé des acheteurs potentiels, c’est à vous de faire les visites en question. Là encore, l’agence est vue comme un gage de qualité. Et pourtant, c’est loin d’être toujours le cas.

Il n’est pas nécessaire d’être un professionnel de l’immobilier pour vendre un appartement sans avoir recours à une agence. Mais l’essentiel, dans ce cas de figure, est d’être de bonne foi. C’est un écueil régulièrement rencontré par les propriétaires. Pour beaucoup, ils refusent d’accepter l’idée que leur bien ait besoin de travaux.

Pour d’autres, la période de crise amène le marché de la vente à baisser ses prix. Or, dans ce cas, le propriétaire risque de réaliser une moins-value par rapport au prix auquel il avait acheté l’appartement, des années auparavant.

Pourtant, en tant que vendeur, vous devrez vous conformer à cette logique : votre bien doit correspondre aux besoins du marché. S’il est trop cher, votre vente piétinera. N’hésitez donc pas à faire estimer votre appartement. Sa valeur dépendra évidemment de sa superficie ou du nombre de pièces. Mais elle sera également influencée par les services à proximité (transports, écoles…) ou la rapidité à rejoindre le centre d’une grande ville (un élément spécifiquement important dans le cas d’une vente d’appartement).

Sans agence, vous devrez également réaliser les visites auprès d’acheteurs potentiels. Encore une fois, il est davantage question de préparation que d’être un surdoué de la vente d’appartements.

En effet, avant de commencer les visites, vous devrez connaître votre propre bien sur le bout des doigts. Il y a des données évidentes, comme le type de chauffage, la superficie, la présence ou non d’ascenseurs, etc. Mais d’autres sont plus subtiles, comme le coût de la taxe d’habitation. Si vous êtes en copropriété, vous aurez besoin de son règlement, des relevés de charges et du carnet d’entretien.

Faites une liste des avantages que présentent votre appartement. Certains seront plus importants que d’autres, en fonction de ce que peuvent rechercher les acheteurs dans ce type de quartier. Il est à 10 minutes de Paris intra-muros ? Il a son propre balcon ou terrasse ? Inutile de dire que vos photos (qui sont primordiales) devront appuyer les points les plus avantageux de votre bien.

Enfin, faites réaliser un DPE, c’est-à-dire un diagnostic de la performance énergétique de votre appartement. Cela peut vous être demandé par vos acheteurs. De plus, s’il est bon, c’est un atout pour la vente.

 

 

Tout se termine chez le notaire

 

Une fois que vous avez trouvé votre acheteur, ce sera là encore à vous de vous charger des documents administratifs.

Le compromis de vente, c’est-à-dire l’engagement définitif est effectivement à faire rédiger par le vendeur. Une fois qu’il aura été fait, il ne restera plus qu’à se rendre chez le notaire pour signer l’acte de vente.

Le compromis doit comporter :

  • L’identité du vendeur et de l’acquéreur ;

  • Le prix de vente ;

  • La date d’effet de la vente ;

  • Une description du bien immobilier ;

  • Une vente peut être consentie par un acheteur sous certaines conditions. Par exemple, que des travaux soient réalisés avant la date d’effet. Dans ce cas, le compromis doit aussi comporter ces mentions que l’on nomme « conditions suspensives » (car elles peuvent compromettre la vente) ;

 

Félicitation, il ne vous reste plus qu’a signer votre compromis et vous avez officiellement vendu votre appartement.