Vendre son appartement sans agence

Vente
Partager:

Vendre sans agence son bien immobilier a quelque chose d’attirant. La possibilité de gérer tous les aspects de la transaction séduit de nombreux propriétaires, qui n’hésitent plus à se passer d’agence pour céder leur appartement. Toutefois, il y a quelques connaissances à avoir en tête si l’on veut éviter les mauvaises surprises.

 

 

La vente de particulier à particulier : pas d’honoraires ni de de frais d’agence

 

Avant de se lancer dans la vente sans agence, il est important de cerner ce qu’implique ce marché.

Si l’agence immobilière est si intéressante, c’est parce qu’elle représente un gain de temps très important. Les agents se chargent de la prospection (la recherche des acquéreurs potentiels), des visites, jusqu’à la signature de l’acte de vente. Cependant, pour tous ces services, elle demande des honoraires qui rebutent bon nombre de propriétaires. En moyenne, on estime que les commissions représentent de 5% à 10% du montant de la transaction.

C’est pourquoi les ventes de particulier à particulier sont si fréquentes. Mais il faut garder à l’esprit qu’en vendant hors agence, l’investissement en temps et en énergie est beaucoup plus important.

A noter qu’aujourd’hui, il est possible de faire des compromis, et de laisser une partie des étapes nécessaires à la transaction à la charge d’une agence. Par exemple, des sites comme Homagency sont spécialisés dans la mise en relation vendeur/acheteur. Il vous est également possible d’obtenir une estimation de votre bien en ligne et souvent gratuite.

Si vous décidez de vous passer d’agence de bout en bout, il y a de fortes chances que vous vous tourniez vers des plateformes comme Homagency. Certains propriétaires vont jusqu’à créer un site Internet entièrement dédié à leur vente.

 

 

Les subtilités de la vente d’appartement

 

La cession d’un appartement est semblable à celle d’une maison en de nombreux points. En fait, dans un cas comme dans l’autre, un particulier cherchant à céder son bien hors agence devra se préparer en accomplissant diverses démarches administratives. Mais il devra aussi avoir à l’esprit toutes les informations concernant son bien. Or, dans le cas d’une vente d’appartement, ces informations changent.

Ainsi, pour vendre un appartement sans agence :

  • Vous devrez tout savoir de la localisation de l’appartement : son quartier, la présence d’écoles ou de services administratifs (poste, mairie…) ;

  • Vous devrez aussi avoir à disposition toutes les informations concrètes de l’appartement dans l’immeuble. A quel étage est-il situé ? Y a-t-il un ascenseur ? Quelle est l’année de construction de l’immeuble ? Quel est le type de chauffage, et est-il collectif ? L’acheteur est même susceptible de chercher à connaître les voisins, notamment s’il craint les fêtards ;

  • Et évidemment, vous devrez connaître l’état de l’appartement. Si vous avez réalisé des travaux récemment, vous les mettrez en avant. Lors de telles opérations, pensez également à conserver les factures ;

Vous l’aurez compris : faire visiter un appartement se prépare. Vous aurez besoin de documents pour la transaction, et en l’absence d’agent, cette tâche vous incombe. Vous devrez obtenir un diagnostic de performance énergétique (DPE). En fait, pour vendre un appartement, vous devrez fournir à l’acquéreur, au plus tard à la signature du compromis de vente, l’ensemble du dossier de diagnostics techniques, ou DDT (il contiendra des diagnostics relatifs au plomb, à l’amiante, aux termites…). Mais en fonction de la date de construction de l’immeuble, tous les diagnostics qu’il est susceptible de contenir ne seront pas obligatoires.

 

 

Faites vos visites comme un pro

 

Sauf exception, vous n’êtes pas un professionnel de la vente immobilière. Cela ne signifie pas que vous n’avez aucun espoir de parvenir à vendre seul votre appartement. Mais vous devrez avoir une idée du déroulement d’une visite.

Avant toute chose, vous devrez vous mettre à l’aise, et rester neutre. Les acquéreurs potentiels viennent visiter un bien, ne cherchez pas à les détourner de cet objectif. Vous pouvez leur proposer à boire s’il fait chaud, mais restez-en là.

Lors d’une visite d’appartement, vous pouvez décider de son déroulement, mais c’est l’acheteur qui décide de sa vitesse. En clair, vous pouvez proposer un circuit pièces à vivre-cuisine-salle de bains par exemple. Mais c’est votre acheteur potentiel qui décidera du temps passé dans chaque pièce.

Ne cherchez pas à brusquer l’intéressé. S’il passe du temps dans une pièce, il est plus que probable qu’elle lui plaise, et qu’il s’y projette. Cela dit, ce n’est pas une raison pour insister sur ces salles : marquez des pauses, et laissez votre interlocuteur réfléchir.

De cette façon, vous avez tout ce qu’il faut pour vendre votre appartement. Ne négligez aucune étape, et cherchez des soutiens avant de vous lancer !