Vendre sa maison sans agence

Vente
Partager:

Vendre un bien immobilier sans passer par une agence présente de solides avantages. Le plus sollicité par les propriétaires reste l’absence d’honoraires à payer. Mais la cession de sa maison n’est pas une opération à prendre à la légère, et ceux qui se lancent dans cette aventure se doivent d’avoir quelques notions sur le sujet.

 

 

Vendre de particulier à particulier : ce qu’il faut avoir en tête

 

Ce qu’il faut d’abord retenir de la vente sans agence, c’est d’abord qu’elle se décline dans des réalités différentes. Certains propriétaires se contentent de placer une pancarte sur la rue. Ils se passent alors du service de mise en relation, qui est normalement réalisé par l’agence immobilière. En contrepartie, ils n’auront aucun expert à rémunérer sous forme de commissions. Ils peuvent éventuellement répercuter ce gain sous la forme d’un prix de vente plus bas, rendant ainsi leur bien plus attractif. C’est donc une stratégie de vente parfaitement valable et cohérente.

Mais ce n’est pas la seule façon de vendre sa maison hors agence. Aujourd’hui, des sites sont dédiés à la vente de particulier à particulier comme Homagency proposent des services sans commission, ni honoraire. Ces plates-formes offrent une visibilité : dans la mesure où elles sont visitées par des milliers d’acheteurs potentiels, les vendeurs peuvent apprécier ce service.

On parle cependant bien de vente hors agence, car l’enseigne se limite à la mise en valeur de votre bien. La vente se fait en fait de particulier à particulier. En d’autres termes, c’est à vous de réaliser les visites. Et en cas de coup de cœur, c’est à vous de vous occuper de l’aspect administratif.

Quel que soit votre choix, retenez cela : vendre soi-même sa maison est plus avantageux financièrement. Mais cela demande du temps et de l’énergie. Et tout le monde ne peut pas s’improviser agent immobilier.

 

 

La vente de maison sans intermédiaire : soyez prêt

 

Si les agences immobilières sont si prisées par les particuliers, ce n’est pas un hasard. En fait, la raison est simple : elles s’occupent de tout, de la recherche des acquéreurs jusqu’à la finalisation de la transaction, en passant par les visites.

En conséquence, quand on souhaite vendre une maison hors agence, il faut être prêt à en assumer toutes les étapes. Voici quelques-unes des démarches dont vous devrez vous acquitter avant même de partir à la recherche des acheteurs :

  • Ayez en tête toutes les informations concrètes de votre bien : sa superficie, son année de construction, son chauffage, mais aussi les services présents à proximité : écoles, transports, etc. Si une personne vous demande en combien de temps il est possible de rejoindre le centre-ville, vous devez pouvoir répondre ;

  • Si vous passez par des sites de petites annonces, prenez des photos avantageuses. Celles-ci mettront en valeur les petits plus de votre bien : une terrasse, un vaste jardin, une cuisine équipée, etc ;

  • Ne niez pas les défauts, au contraire. Cherchez toujours une solution. Si des travaux sont à faire, par exemple, vous pouvez les faire avant la vente, ou accorder un rabais sur votre prix ;

  • Faites réaliser un diagnostic de performance énergétique. Il sera obligatoire dans tous les cas pour la vente. Mais s’il est bon, c’est aussi un argument de vente pour vous. Vous pourrez trouver toutes les informations concernant ce document en suivant ce lien : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F16096 ;

  • Maintenant que vous avez tout ce qu’il faut en main, faites l’estimation de votre maison. Ou faites-la faire, car ici encore, sans pour autant passer de contrat avec une agence, des experts vous proposeront (parfois gratuitement) l’estimation de votre bien ;

 

 

Comment diriger une visite de sa propre maison ?

 

Un expert de l’immobilier connaît les subtilités du métier. Il a l’habitude de réaliser des visites, ce qui n’est pas nécessairement votre cas.

Cela dit, faire visiter vous-même votre maison n’a rien d’extraordinaire. Encore une fois, l’essentiel est que vous soyez préparé. Pour ce qui est de la visite proprement dite, il sera d’abord question de bon sens, et d’éviter quelques pièges :

  • Restez neutre vis-à-vis de votre acheteur, et ne cherchez pas à être trop insistant. S’il ne parle pas, ne cherchez pas à meubler les silences : il est peut-être simplement en train de réfléchir ;

  • Durant la visite, c’est également l’acheteur qui décide du rythme : s’il dévisage longuement une pièce, elle l’intéresse certainement. Attendez donc qu’il se soit pleinement projeté avant de passer à la suite ;

  • Et bien sûr, soyez à l’aise. Ne vous laissez pas décontenancer par une question à laquelle vous ne vous attendiez pas ;

Et voilà ! Vous voilà fin prêt pour vous lancer dans la vente de votre propre maison !