Vendre entre particuliers

Vente
Partager:

Vendre entre particuliers

 

Vendre son bien sans passer par l'intermédiaire de professionnels de l'immobilier présente un avantage économique incontestable. En vous occupant vous-même de la vente de votre logement vous vous affranchissez des frais d'agence, ainsi vous économisez ces honoraires et la commission tombe directement dans votre poche. Voici trois points importants à cependant ne surtout pas négliger pour une vente entre particuliers.

 

Bien évaluer son bien

 

Avant de mettre son logement en vente, il est vivement recommandé de se renseigner auprès des agences immobilières et des sites Internet de ventes spécialisés afin d'avoir une idée précise des prix pratiqués dans votre secteur pour des biens présentant sensiblement les mêmes caractéristiques. Fixer un prix trop élevé par rapport à l'état du marché en vue d'une plus-value n'est pas un bon calcul, car votre logement n'attirera pas les clients qui déserteront rapidement votre annonce. Même constat si au contraire vous bradez votre bien largement en-deçà des prix rencontrés dans votre zone. Cela paraîtra suspect et aura pour effet de mettre la puce à l'oreille des potentiels acheteurs qui flaireront une arnaque.

 

Faire les diagnostics obligatoires

 

Vous l'ignorez peut-être, mais plusieurs diagnostics de votre appartement ou de votre maison sont obligatoires dans un souci de protection du consommateur. Ainsi, il faudra faire vérifier la présence d'amiante, de termites, le risque d'exposition au plomb, les éventuels risques naturels, miniers ou technologiques encourus, établir le diagnostic de performance énergétique (DPE), l'état d'installation de l'électricité, du gaz ou de l'assainissement. Tous ces diagnostics sont regroupés dans un dossier unique appelé Dossier de Diagnostic Technique (DDT). Ce dossier doit obligatoirement être annexé à toute promesse de vente ou vente d'un logement.

 

Privilégier un notaire pour la promesse de vente

 

Si seul l'acte de vente nécessite l'intervention impérative d'un notaire, il est plus qu'indiqué de faire appel à lui dès le compromis de vente. Car la signature de la promesse de vente, qui officialise le fait que le vendeur s'engage à vendre son bien et l'acheteur à le lui acheter, est soumise à certaines formalités prévues par la loi. Cet avant-contrat entraîne donc déjà des obligations juridiques importantes pour les deux parties. Mieux vaut alors passer par un notaire afin de se prémunir de tout oubli légal qui pourrait retarder voire faire capoter la transaction ou encore permettre à l'acheteur de se retourner contre vous ultérieurement. Pour vous assurer que l'ensemble des documents nécessaires sera bien fourni, le notaire est donc la solution idoine, d'autant que la rédaction d'un compromis de vente ne s'improvise pas.