Les nouvelles conditions d'obtention du prêt à taux zéro

Financement
Partager:

Prêt à taux zéro (PTZ) : conditions, fonctionnement et évolution

 

Les conditions d'obtention du prêt à taux zéro

 

Le prêt à taux zéro, ou PTZ, a été instauré en 1995 afin de faciliter l'accession à la propriété des familles à revenus modestes et moyens.

 

Il est réservé aux foyers percevant des revenus inférieurs aux plafonds établis en fonction de la zone de localisation du logement et du nombre de personnes composant le foyer.

Par exemple, une famille monoparentale peut obtenir un PTZ si elle dispose d'un revenu inférieur à 51 800 € en zone A, 42 000 € en zone B1, 37 800 € en zone B2 et 33 600 € en zone C.

Dans le cas d'un couple avec deux enfants, le revenu ne doit pas excéder 74 000 € en zone A, 60 000 € en zone B1, 54 000 € en zone B2 et 48 000 € en zone C.

 

En outre, les candidats au PTZ ne doivent pas non plus avoir été propriétaires de leur résidence principale pendant les deux ans précédant l'offre de prêt.
 

 

Le fonctionnement du PTZ

 

Le prêt à taux zéro est un crédit gratuit, autrement dit sans intérêts, subventionné par l'État, qui permet de financer jusqu'à 40% de l'acquisition d'une résidence principale.

 

Il peut financer jusqu'à :

  • 40 % d'un logement neuf en zones A et B1 et 20% en zones B2 et C (ce taux était de 40% jusqu'en 2017)
  • 40 % d'un logement ancien en zones B2 et C

Et dans la limite d'un plafond qui varie selon le nombre de personnes constituant le foyer et la zone géographique de localisation du bien.

 

Comme quasiment tous les établissements bancaires proposent le prêt à taux zéro, il suffit généralement de s'adresser à sa banque habituelle pour en bénéficier ou à l'établissement bancaire qui accorde l'emprunt immobilier classique.



Les nouvelles dispositions du prêt à taux zéro

 

À partir de 2018, le prêt à taux zéro a été recentré sur les villes de petite taille dans l'ancien et les zones tendues dans le neuf.

 

Depuis le 1er janvier, il est donc impossible de bénéficier d'un PTZ pour acquérir un logement ancien dans les grandes villes, situées en zones A et B1.

 

Autre nouveauté : les immeubles à rénover sont finançables à l'aide d'un prêt à taux zéro sous réserve d'effectuer un minimum de travaux.

 

À compter de 2020, seuls les logements situés en zones A et B1 et dans les villes couvertes par un contrat de redynamisation de site de défense seront éligibles au prêt à taux zéro.