Les 7 erreurs à éviter dans le cadre d'une vente immo entre particuliers

Vente
Partager:

L’immobilier entre particulier est très différent de la vente en agence, et il est probable, si vous n’y prêtez pas garde, que la vente de votre maison n’aboutisse pas. Voici donc les 7 erreurs que vous vous devez d’éviter à tout prix.

 

Demander un prix irréaliste

Estimer sa maison est déjà tout un travail en soi. En effet, fixer le prix d’un bien demande un minimum de réalisme et d’honnêteté vis-à-vis du marché immobilier. Ce ne sont pas toujours des vertus que l’on trouve chez les particuliers vendeurs, qui vendent un bien auquel ils tiennent beaucoup.

Dans ces conditions, vendre sa maison sans agence réclame que vous vous renseigniez sur l’actualité du marché. Consultez les offres de biens similaires et présents à proximité du vôtre. Bien que vous cherchiez à vendre hors agence, vous pouvez également faire appel à des professionnels qui vous aideront à estimer votre bien.

 

Ne pas faire le point sur le logement

Vous avez probablement grandi, ou du moins passé une partie de votre vie dans le bien que vous essayez de vendre. Cela ne signifie pas pour autant que vous sachiez tout sur lui.

Avant de vendre, réaliser certains diagnostics est obligatoire. C’est le cas du plus important d’entre eux : le diagnostic de performance énergétique, ou DPE. Il est impensable pour vous de profiter de ces analyses pour en apprendre plus sur votre maison ou votre appartement. En effet, grâce à eux, vous disposerez d’une force de persuasion supplémentaire auprès de vos acheteurs potentiels.

 

Chercher à cacher des défauts

Pour vendre sans agence,  il est impératif d’être honnête avec ses visiteurs.

Evidemment, un défaut est toujours un motif pour un acquéreur de faire baisser le prix de vente. Mais de votre côté, rien ne vous empêche de faire ce qu’il faut pour régler le problème en question : des travaux d’isolation récents, par exemple, constituent une belle occasion de vendre plus chère sa maison. Mais dans ce cas, assurez-vous que le jeu en vaut la chandelle.

En aucun cas vous ne devez pouvoir être accusé de vice caché par votre acheteur. La notion de « vice caché » ne signifie cependant pas que vous avez dissimulé le défaut, mais simplement qu’il n’est pas apparent lors d’une simple visite des lieux. Ceci implique donc que vous connaissiez parfaitement votre bien.

Si un tel élément vient à être découvert, l’acheteur dispose d’un délai de deux ans pour faire valoir ses droits en justice. Et surtout, si le vice caché est établi, vous aurez à payer des dommages-intérêt.

 

Négliger la diffusion de votre annonce

La plupart des annonces immobilières passent encore par les agences spécialisées. Mais aujourd’hui, et surtout depuis l’avènement d’Internet, il est possible pour l’immobilier entre particuliers de se passer entièrement de ces enseignes.

En tant que particulier, ne vous limitez donc pas à un canal de diffusion : diffusion d’annonces sur des sites Internet spécialisés (comme HomAgency.com) ou non, annonces de rue, dans la presse, chez les commerçants, etc. Tous ces moyens ont leurs propres avantages et inconvénients : n’hésitez donc pas à les sélectionner en fonction de votre profil et de votre budget.

 

Laisser de côté la préparation des visites

Les vendeurs immobiliers sont des professionnels. Ils ont reçu une formation, ce qui leur permet notamment d’assurer des visites de qualité dans votre bien.

De votre côté, vous n’avez pas reçu de telle formation, mais vous connaissez le bien mieux que quiconque. Cela ne doit cependant pas vous inciter à délaisser la préparation des visites. Pour vendre votre maison rapidement, vous aurez besoin de la ranger : rien ne doit traîner

 

Manquer de flexibilité pour ses visites

L’inconvénient d’une vente hors agence est que les particuliers n’ont pas toujours le temps de réaliser des visites. En tant que vendeur, vous devrez définir des créneaux horaires consacrés aux visites.

En règle générale, celles-ci tombent en-dehors des horaires de bureaux, c’est-à-dire les week-end ou en début de soirée. Cela signifie que vous devrez sacrifier, durant quelques temps, une partie de votre temps libre au profit de la vente de votre bien. Il est important de le savoir avant de se lancer dans ce type de vente immobilière entre particulier.

 

Un dernier conseil : ne restez pas seul !

En plus de vous aider à estimer votre maison, les professionnels peuvent vous aider à beaucoup d’autres étapes ponctuelles de la transaction. Si vous ne savez pas pour quelle raison vous n’avez aucune visite, n’hésitez pas à faire appel à eux : ils sauront le déterminer. De la même manière, ils peuvent vous renseigner sur vos obligations légales, ou sur la meilleure façon de rédiger une annonce.

Vos proches eux aussi peuvent vous aider à ranger et à préparer vos visites.

Vous voilà donc armé pour vendre votre maison sans agence. En un mot, l’immobilier entre particuliers est avant tout une question de préparation. Le temps que vous passerez à faire cette préparation est autant de temps en moins où votre bien restera sur le marché.