Immobilier & Digital

Actualité Immo
Partager:

Visites virtuelles, état des lieux numérisé, transactions dématérialisées, le secteur de l'immobilier subirait-il, comme tant d’autres avant lui, la vague du digital ? Tout laisse à penser que oui, depuis les plateformes d’annonces en ligne jusqu’aux premières agences connectées, le marché foncier de semble en proie à une forme d’uberisation qui modifie radicalement son paysage. Une révolution déjà très engagée dont les acteurs du secteur vont devoir s’accommoder bon gré, mal gré. Pour le meilleur ou pour le pire ? Explications.

 

L’immobilier, cible de choix pour le high tech ?

 

Immobilier commercial, immobilier de bureau, immobilier résidentiel, achat/vente, location, financement, aménagement… : quel que soit le prisme par lequel est observé le secteur immobilier, le digital semble s’y être inscrit durablement. Un changement opéré par par des acheteurs et investisseurs habitués à toujours plus de simplicité, d’immédiateté et de fluidité au cours de leurs parcours clients quotidiens. L’expérience client est le socle autour duquel s’organise la numérisation des services dans l’immobilier.

Pourquoi un tel engouement alors qu’en France, les nouvelles technologies essuient généralement un enthousiasme plutôt tiède ? L’immobilier, que ce soit dans le cadre d’un déménagement ou d’un investissement, du fait de sa complexité logistique et administrative, représente le secteur idéal pour la numérisation des services : désintermédiation, accélération, simplification des processus, mises en relation, ouverture et partage des données, etc.

Côté particulier, c’est un gain de temps précieux, entre les visites, les rendez-vous en agences, la recherche de biens, etc, couplés avec un travail à plein temps et / ou une vie de famille. Toute solution permettant de gagner du temps devient utile et même nécessaire : le fait que tout soit disponible en ligne (et donc instantanément), de la consultation de plans, aux documents juridiques et financiers, permet une consultation rapide et efficace, à partir des tablettes et smartphones.

 

Un secteur en redéfinition

 

L’arrivée maturité simultanée d’un certain nombre de technologies logicielles ou matérielles est toujours un choc pour les acteurs “traditionnels” du secteur : transports, hôtellerie, musique, etc sont autant de secteurs ayant subis de plein fouet le tsunami digital sous la forme d’une toute nouvelle concurrence habillée en start-ups : BlaBlaCar, Uber, Airbnb, iTunes… Des entreprises, qui placent la facilité d’accès et la spontanéité au coeur de l’expérience client.

Et dans l’immobilier ? Plutôt que de s’ancrer dans les méthodes et outils traditionnels, les agents et promoteurs ont choisi de prendre le train en marche, sous peine de voir leurs professions devenir obsolètes. Smartphones et tablettes sont devenus aujourd’hui les meilleurs alliés des agents et promoteurs immobiliers. De nombreuses agences proposent des services et solutions connectées, comme la modélisation 3D associée à la réalité augmentée.

 

Le logement connecté : avenir de la domotique

 

Si la révolution numérique du secteur foncier connaît un tel succès, c’est notamment grâce au rôle qu’elle joue dans l’aménagement de la maison du future, de plus en plus présente dans les logements d’aujourd’hui. La maison intelligente, pensée et conçue pour être évolutive, dans laquelle tout est relié et contrôlé depuis une application, du chauffage à l’éclairage, jusqu’aux appareils électroménagers. L’intérêt premier ? Faire des économies d’énergie.