Immobilier : 10 bonnes raisons de vendre en 2017

Actualité Immo
Partager:

Pour les propriétaires, il y a de nombreuses raisons de sauter le pas et de vendre leur bien en 2017. En voici un petit florilège.

 

Année 2016 performante

 

Le secteur immobilier sort d’une année particulièrement favorable. 2016 a effectivement été marquante parce qu’elle a été la première, en 5 ans, à afficher une hausse du nombre des transactions.

Elle conforte ainsi une hausse initiée en 2015 : à la mi-2015, le nombre de transactions s’établissait à 700 000 ventes dans l’ancien. A la fin de l’année 2016, il atteignait les 840 000 actes, ce qui ramène la situation à celle du pic de 2012 ! En un mot, les ventes ont le vent en poupe !

 

La situation économique s’améliore, mais…

 

Est-on dans une reprise durable de l’économie ? Ce n’est pas sûr, mais c’est un signe plus que favorable pour les acheteurs… et les vendeurs. Les prix, qui dépendent du nombre de ventes, ont déjà progressé de 1,5% en 2016.

Cette hausse pourrait se poursuivre. Toutefois, la situation nationale et internationale reste fragile : d’ailleurs, les chiffres laissent présager une amélioration, mais celle-ci reste incertaine. Personne n’est donc à l’abri d’une nouvelle chute.

Dans ces cas, faut-il vendre ? Conserver son bien revient à l’exposer à une nouvelle baisse des prix fulgurante. C’est donc un risque à courir…

 

Les taux d’intérêt n’ont jamais été aussi bas

 

C’est l’autre grand fait marquant de 2016, qui s’est poursuivi au début de l’année 2017 : les taux d’intérêt pratiqués par les banques s’effondrent totalement. Le secteur bancaire est d’ailleurs agité par une guerre tarifaire, plus ou moins à l’origine de cette vaste réduction.

Depuis 2012, le prix moyen des crédits immobiliers a ainsi été divisé par trois. Les acheteurs gagnent ainsi en puissance d’achat, boostant ainsi considérablement les ventes.

 

Le pouvoir d’achat est en pleine hausse

 

En plus des taux d’intérêt, le pouvoir d’achat des Français est reparti à la hausse. Celui-ci affiche une progression de 26% de leurs capacités financières depuis 2012.

Tout ceci ne laisse présager que du bon pour les cédants qui ont besoin de vendre leur bien rapidement !

 

L’envie de « sauter sur l’occasion » pour les acheteurs

 

Le marché est donc propice aux acheteurs, pour qui c’est le moment d’acheter un bas prix. Cela dit, les vendeurs sont également gagnants, car cette embellie (si elle a lieu) risque fort de ne pas tarder.

Il est donc important pour les acquéreurs de finaliser leur transaction rapidement, avant que les prix ainsi que les taux ne remontent. En tant que cédant, vous pouvez jouer sur cette « urgence » des acheteurs, peut-être même en élevant légèrement votre prix de vente au passage.

 

Des outils de plus en plus développés

 

En prenant un peu de recul, les vendeurs se rendent compte qu’ils disposent aujourd’hui auxquels ils n’avaient pas accès il y a 10 ou 15 ans. Les services de mise en relation abondent alors la démocratisation du numérique a accéléré les démarches et permet aux cédants d’échanger avec d’autres vendeurs ou avec un plus grand nombre de professionnels.

En bref, la transaction n’a jamais été aussi simple pour les personnes qui souhaitent vendre leur bien, même pour un particulier vendant seul !

 

Faites-vous accompagner !

 

En tant que vendeur, vous avez toutes les cartes en main pour vous faire accompagner dans cette étape de votre vie.

Avec les nouveaux services en ligne, vous pouvez trouver plus facilement une agence qui prenne en charge la transaction de A à Z. Mais même si vous vous passez d’agence, vous avez la capacité de faire venir un agent immobilier pour faire estimer votre bien ou évaluer ses points forts.

 

Exonérez vos plus-values

 

Vous avez peur de payer une plus-value sur la vente de votre bien ? Saviez-vous que vous pouviez les faires exonérer ?

Vous avez effectivement la possibilité de disposer d’abattements au titre de la durée de détention, si la vente concerne un prix inférieur à 15 000 euros, s’il s’agit de votre résidence, etc. Même les non-résidents peuvent prétendre à une exonération sous conditions, et s’ils cèdent un logement situé en France.

 

Vous habitez Paris ? C’est à vous de jouer !

 

Paris est probablement la ville la plus dense de France. Dans une période où le mètre carré affiche des prix affolants, les politiques publiques essaient de décentraliser cette ville pour inciter les résidents à se rendre en province.

Dans cette mesure, il est probable que les prix des logements à Paris soient à leur point le plus haut. Parisiens, surveillez les actualités, et ne tardez pas à vendre !

 

Profitez de la vente entre particuliers

 

La vente entre particuliers s’est largement développée grâce à des sites de mise en relation, comme pap.fr.

Aujourd’hui, les vendeurs particuliers ont toutes les cartes en main pour se passer d’une agence, et donc économiser de précieux frais. Alors, n’hésitez plus à sauter le pas !