Découvrez quelle est meilleure période pour vendre votre bien immobilier sans agence

Vente
Partager:

La saisonnalité du marché immobilier est une réalité bien concrète. En effet, il existe des périodes dans l’année où la vente immobiliere entre particulier bondi, et d’autres où elles régressent. Or, il se trouve que la période précédant la rentrée est le moment idéal pour céder son bien.

 

La rentrée, le moment idéal pour l’immobilier entre particuliers


La période de la rentrée affiche chaque année un dynamisme qui contraste énormément avec les autres trimestres. Ainsi, entre le 1er et le 3e trimestre, on peut observer chaque année une augmentation du volume de ventes de l’ordre de 15%.
Les raisons de cette saisonnalité sont simples. En réalité, le printemps et l’été sont le moment pour la population française de réaliser des projets. Ainsi :

 

  • Les parents d’enfants scolarisés profitent des vacances scolaires pour déménager. Ils recherchent donc de nouveaux biens ;

 

  • Dans l’emploi en général, l’été est synonyme de congés. Or, les entreprises devant continuer à fonctionner, c’est à cette période que de nombreux remplacements, recrutements et mutations sont effectués. Tous ces nouveaux postes sont autant de biens immobiliers qu’il faudra acheter ou vendre ;

 

  • Comme l’été est le signe des vacances, il est donc également synonyme d’immobilier de plaisance. C’est la période ou les mobile homes, appartements et hôtels sont pleins à craquer. Evidemment, le secteur locatif est le premier à profiter de cette dynamique. Mais on l’observe également dans les ventes de particulier à particulier, notamment dans l’acquisition d’une résidence secondaire ;

 

Notez qu’il est surtout question ici d’immobilier résidentiel. La saisonnalité s’applique de manière moins conséquente au secteur commercial.


Des moments propices à partir de mars


A noter que si l’on parle de la rentrée, on désigne en fait les quelques semaines qui la précèdent : le mois d’août est en général le moment de l’année où les ventes sont les plus importantes.
Pourtant, il faut rester prudent car ces ventes ne font que concrétiser une dynamique amorcée plusieurs mois plus tôt. En effet, il s’écoule en moyenne trois mois entre la signature d’un compromis et la vente effective. Ainsi, une vente enregistrée en août résulte probablement d’une visite effectuée entre avril et juin.
Pour un particulier vendeur, cela signifie qu’il faut s’y prendre suffisamment à l’avance. Par ailleurs, l’augmentation du volume des ventes ne commence pas à l’été, mais dès le mois de mars. Ainsi, des annonces publiées en janvier ou février peuvent profiter du renouveau accompagnant la fin de cette « hibernation immobilière ». A l’inverse, la période d’octobre à mars voit ses cessions se réduire de façon drastique. Il est donc préférable d’éviter les mises en vente au-delà de septembre.


Les prix aussi sont saisonniers


Pour une vente entre particuliers, disposer une annonce au bon moment peut s’avérer payant. En effet, la demande étant plus forte à l’été, les prix eux aussi sont soumis à la saisonnalité. En moyenne, on observe une augmentation des prix de l’ordre de 1% à 3% à l’été.
Pour l’acheteur, cela ne signifie pas qu’il ait intérêt à faire une acquisition en hiver, au moment où les prix sont les plus bas. L’offre est également moins importante à cette période. Les biens sont donc moins chers, mais le choix est aussi moins varié.
Il faut enfin souligner que la saisonnalité des ventes et des prix n’est pas la même partout en France. En fait, la ville de Paris est un peu moins touchée, l’évolution des prix au cours de l’année étant régulièrement inférieure à 1%. Attention, car il n’est question que de Paris : le reste de l’Ile-de-France, au contraire est l’endroit le plus affecté par la saisonnalité de l’immobilier entre particulier.


Profiter de la rentrée pour vendre sa maison sans agence ?


Si vous souhaitez vendre sans agence, il est important de profiter de la saisonnalité suffisamment tôt dans l’année. Si vous cherchez à vendre en août, préparez votre annonce en mars. Ne faites pas l’erreur d’attendre les derniers jours de l’été pour vous y intéresser.
Cela est d’autant plus vrai que certains prérequis à la vente peuvent prendre du temps. Par exemple, vous aurez besoin de faire établir divers diagnostics : il faut alors faire venir un expert, et si besoin, réaliser des travaux.
Prenez le temps de ranger, et si votre bien a été personnalisé par vos soins, pensez à faire appel à un spécialiste de l’home-staging pour mettre le maximum de son potentiel. Vous pourrez ensuite attendre les premiers jours de l’été pour demander d'estimer un bien.