Comment agrandir sa maison ? Autorisations, conseils et impacts

Travaux
Partager:

Comment agrandir sa maison : autorisations et conseils

 

Si vous vous plaisez bien dans votre maison actuelle, mais que vous manquez un peu d'espace, vous songerez peut-être à entreprendre des travaux en vue de l'agrandir plutôt que de déménager. C'est le compromis idéal pour réaménager et profiter pleinement de votre bien immobilier. Toutefois ces nouvelles constructions nécessitent le respect de certaines règles et autorisations.

 

Quand demander un permis de construire ?

 

Tout d'abord, il convient de se renseigner auprès de votre mairie de la faisabilité de votre projet. Que ce soit pour construire une nouvelle pièce, aménager les combles, ajouter une véranda, une terrasse ou un second garage, la réalisation de l'agrandissement ou d'extension de votre maison doit en effet entrer dans le cadre du P.L.U. (Plan local d'urbanisme) ou du P.O.S. (Plan d'occupation des sols).

 

Vous devrez ensuite faire une demande de permis de construire si les travaux engendrent la création de plus de 40 m² de surface plancher ou d'emprise au sol, ou à partir de 20 m² si la surface totale de votre logement est portée à plus de 150 m². Si la future pièce n'excède pas les 20 m², une simple déclaration de travaux sera alors suffisante. Le délai d'instruction de votre dossier est de 2 mois et en cas d'acceptation, le permis de construire a une validité de 3 ans.

 

L'aide précieuse des CAUE

 

Bon à savoir : des conseils utiles et gratuits peuvent vous être fournis et grandement vous aider dans vos démarches. Il s'agit des CAUE : Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et de l'EnvironnementCes derniers vous aiguilleront dans l'entreprise de votre projet, vous permettrons de mieux comprendre ces fameux P.L.U. ou P.O.S. et peuvent également vous aider à constituer le dossier de permis de construire.

 

Agrandissement = impact financier

 

Avant d'entreprendre votre projet d'agrandissement, pensez néanmoins aux conséquences économiques. Tous ces travaux ont un coût, plus ou moins élevés, vous aurez aussi sans doute recours aux services d'un architecte, sans oublier les conséquences à long terme sur vos impôts locaux. En effet, les mètres carrés supplémentaires vont modifier la base tarifaire qui sert à calculer vos taxes foncières et d'habitation. Vous avez d'ailleurs l'obligation de déclarer ces agrandissements auprès de votre Centre des Impôts Fonciers dans les 90 jours suivant l’achèvement des travaux.