Charges de copropriété : comment les faire baisser !

Copropriété
Partager:

Copropriété : Comment faire baisser vos charges ?

 

Chaque année, c'est la même rengaine, les charges de copropriété augmentent à vue de nez et creusent un joli trou dans le budget. 2018 n'échappe pas à la règle. D'après une étude réalisée par Syneval, les honoraires de syndic ont même déjà flambé par rapport à 2017. Heureusement, certaines pratiques existent pour faire baisser ces charges et adoucir une note souvent salée.

 

Mettre en concurrence et vérifier les contrats

 

Après consultation de 113 cabinets, le courtier en syndic Syneval avance que pour la gestion d'une copropriété, les syndics facturent désormais au minimum 4085 euros TTC à Paris contre 3707 € l'année dernière (+10,2%). Dans le reste de la région Île-de-France, ce chiffre est passé de 3166 à 3406 euros (+7,6%), alors qu'à Lyon, on a enregistré une explosion de plus de 20% des honoraires (de 2075 à 2503 €) ! Si ces coûts vous paraissent exorbitants sachez que vous avez tout intérêt à sonder d'autres syndics et à les mettre en concurrence. Ceci vaut aussi pour l'ensemble de vos contrats d'électricité, de gaz, d'assurance, d'entretien des parties communes... L'herbe est peut-être plus verte ailleurs, n'hésitez pas à comparer et à lancer des appels d'offres auprès des différents fournisseurs.

 

Il est également important de vérifier scrupuleusement vos contrats, notamment les petites clauses parfois inutiles, mais pas gratuites... Vous constaterez sans doute que certains abonnements n'ont pas forcément leur légitimité et peuvent être remplacés par une intervention ponctuelle (ex : dératisation, recherche de termites).

 

La facture de chauffage ne doit plus jeter un froid

 

Mais ce qui reste sans doute le principal levier à activer pour faire baisser vos charges de copropriété, c'est le chauffage collectif. En optimisant les dates et les heures de fonctionnement de la chaufferie, vous pourrez réduire vos coûts de manière substantielle sur cet important poste de dépenses. Le mieux étant de ne limiter cette période de chauffe qu'aux moments où la température le requiert, et non à dates fixes. En baissant légèrement le niveau, même d'un degré, vous pourrez là aussi faire des économies notables. Pensez également à effectuer l'entretien de votre installation de chauffage comme le désembouage. Peu coûteux, ce nettoyage va à la fois permettre de diminuer votre consommation d’énergie, améliorer le rendement et augmenter la durée de vie de votre chaufferie.

 

Parmi les autres pistes de réflexion, songez à quelques investissements aux effets bénéfiques tels que l'installation de minuteries pour les éclairages ou de compteurs individuels pour diminuer votre facture d'eau. Cela responsabilise la consommation de chacun, cela permet de ne payer que sa réelle consommation et engendre donc des économies.